Meet Pemba Sharwa - Nepalese Big Mountain Climber and Mountain Guide

[Français Dessous]

We recently caught up with our friend Pemba Sharwa, a Nepalese mountain guide based in Phortse. He answered a few of our questions about how he helps his clients realize their big mountain dreams and about the future of the Nepalese alpinist community.

Hey Pemba, can you tell us about what you do?

I mostly train my clients the basic skills required before guiding them on trips, here at the Khumbu Climbing Center in Porthse. I have been guiding up on big mountains since 2011, and I also do high-altitude photography and videography. 

What draws you towards high-altitude mountains?

When I started climbing big mountains, I was moved by curiosity. I soon discovered that I learned something new every time I was on the mountain. I love reaching up high, meeting my friends up high, and above all staying up high.


What is your next big expedition?

I will be guiding a group of climbers to the summit of Mount Everest in a few months.

Photo: Gabriel Tarso

Have you noticed a shift in the Nepalese alpinist community in recent years?

The recent success of Nims Dai’s followed by the K2 Winter Project has been very touching and encouraging and I have been seeing many new faces in our community. The future is bright for Nepalese climbing, first because the big mountains are directly in our backyard. But we still need proper management, research and studies to help us do what we love for a long time. We have so many unexplored peaks; I think we need to start promoting these unrecognized places, rather than putting more traffic on popular mountains. We have a long way to go.

 
What do you usually eat on high-altitude ascents?

I am not that picky about food. But on big peaks, I mix roasted millet and buckwheat flour and serve it with fermented cheese soup before bed, or a few hours before a summit push. Pure high-octane energy.

How is the Ostrya gear helpful to your expeditions?

I love the Denali Down Parka and take it with me on all my ice climbing trips. It serves me very well in terms of warmth, lightness and packability.

 

 

Nous avons récemment parlé avec notre ami Pemba Sharwa, un guide de montagne népalais basé à Phortse. Il a répondu à quelques-unes de nos questions sur la façon dont il aide ses clients à réaliser leurs rêves de grande montagne et sur l'avenir de la communauté des alpinistes népalais.

 

Hey Pemba, peux-tu nous parler de ce que tu fais ?

Je forme principalement mes clients aux compétences de base requises avant de les guider en voyage, ici au Khumbu Climbing Center à Porthse. Je suis guide en haute montagne depuis 2011, et je fais également de la photographie et de la vidéographie en haute altitude.

Qu'est-ce qui t'attire vers les montagnes de haute altitude ?

Lorsque j'ai commencé à escalader de grandes montagnes, j'étais poussé par la curiosité. J'ai vite découvert que j'apprenais quelque chose de nouveau chaque fois que j'étais en montagne. J'aime atteindre les sommets, rencontrer mes amis au sommet, et surtout rester au sommet.

Quelle est ton prochaine grande expédition ?

Dans quelques mois, je guiderai un groupe d'alpinistes jusqu'au sommet du Mont Everest.

As-tu remarqué un changement dans la communauté des alpinistes népalais ces dernières années ?

Le récent succès de Nims Dai, suivi du K2 Winter Project a été très touchant et encourageant et j'ai vu beaucoup de nouveaux visages dans notre communauté. L'avenir est brillant pour l'escalade népalaise, d'abord parce que les grandes montagnes sont directement dans notre cour. Mais nous avons encore besoin d'une bonne gestion, de recherches et d'études pour nous aider à faire ce que nous aimons pendant longtemps. Nous avons tellement de sommets inexplorés ; je pense que nous devons commencer à promouvoir ces endroits méconnus, plutôt que de mettre plus de trafic sur les montagnes populaires. Nous avons un long chemin à parcourir.

Que manges-tu habituellement lors des ascensions en haute altitude ?

Je ne suis pas très difficile en matière de nourriture. Mais sur les grands sommets, je mélange du millet grillé et de la farine de sarrasin et je le sers avec une soupe au fromage fermenté avant de me coucher, ou quelques heures avant une poussée au sommet. De l'énergie pure et intense.


En quoi les vêtements Ostrya sont-ils utiles à tes expéditions ?

J'adore la parka en duvet Denali et je l'emmène avec moi dans tous mes voyages d'escalade sur glace. Elle me sert très bien en termes de chaleur, de légèreté et de facilité de transport.

 

Photos by: Gabriel Tarso

 

Shop now

You can use this element to add a quote, content...